Devenir contractuel ou free-lance

Le Guide Essentiel Ntrinsic pour les free-lance, les contractuels et les consultants

Nous avons aidé avec succès de nombreuses personnes à surmonter les difficultés liées au passage d’un emploi fixe à une carrière en free-lance. Notre équipe est réputée pour travailler avec intégrité et professionnalisme, et ses membres seront heureux de discuter de vos choix et opportunités avec vous.

Devenir free-lance en Belgique

Se lancer en free-lance, en « indépendant » ou en « contractuel » peut être intimidant. De nombreux facteurs personnels et professionnels sont à prendre en compte, mais, comme l’ont constaté de nombreux professionnels belges des TI, c’est également une manière gratifiante d’appliquer des compétences durement acquises.

Nous savons que le travail en free-lance comporte de nombreux avantages :

Soyez votre propre patron

Devenir free-lance exige d’être organisé, confiant et même courageux, mais les free-lance jouissent généralement d’une grande autonomie, ce qui peut être extrêmement agréable et satisfaisant sur le plan professionnel. Et puis, plus jamais de supérieurs hiérarchiques !

Liberté et flexibilité

Bien que le nombre d’opportunités varie, les free-lances peuvent choisir quand et où travailler ainsi que les projets qui les intéressent. Ils peuvent également prendre des vacances quand bon leur semble.

Bénéfices financiers

Les talents free-lance sont généralement mieux rémunérés que des employés permanents équivalents. De plus, les free-lances qui prennent conseil auprès de professionnels peuvent bénéficier de plus grands avantages fiscaux que les employés.

Profitez de la diversité et développez vos compétences

Même s’il est possible qu’il vous faille consacrer une partie de votre temps à garder vos compétences à jour, passer d’un contrat et d’une entreprise à l’autre offre souvent l’occasion d’acquérir une expérience très variée et un CV impressionnant – ce qui facilite également l’obtention d’un nouveau contrat.

Devenir free-lance : bien s’occuper des tâches administratives

Avoir bien rempli vos documents administratifs est essentiel pour être en règle avec les autorités. Commencez par utiliser notre guide pour être sûr de bien suivre les étapes, puis demandez l’avis d’un comptable ou d’un représentant du Guichet D'Entreprises. Ce service est normalement gratuit.

Notre guide n’est fourni qu’à titre indicatif et, dans ce qui peut s’avérer être un domaine complexe, nous déclinons toute responsabilité en cas d’erreurs ou d’omissions.

Nous vous conseillons de suivre l’une des deux options suivantes : créer une BVBA/SPRL ou une société à responsabilité mixte.

  • Option 1 – Créer une BVBA/SPRL

    Créer une BVBA/SPRL (responsabilité limitée sauf pour les fondateurs pendant les trois premières années dans certains cas).

    Étape 1

    Allez à la banque et ouvrez un compte professionnel (compte bloqué). Vous devez déposer un minimum de 12 400 € si vous êtes l’unique actionnaire, ou un minimum de 6200 € s’il y a deux actionnaires ou plus. Vous recevrez un document confirmant votre dépôt.

    Étape 2

    Présentez ce document à votre comptable, et décidez ensemble des statuts de votre future société, qui indiquent son activité principale : http://www.notaire.be/

    Vous devez également préparer un business plan sur au moins deux ans. Le document confirmant le dépôt et le business plan resteront joints à l’acte.

    Étape 3

    Contactez un notaire et envoyez-lui votre projet de statuts. Lorsqu’ils seront acceptés par les deux parties, vous organiserez une rencontre avec le notaire pour la signature (il s’agit d’un acte notarié). Une fois l’acte signé, le notaire se charge de le publier et vous en envoie une copie estampillée.

    Après deux semaines environ, les statuts seront publiés dans le « Moniteur Belge » (Gazette officielle).

    Étape 4

    Lorsque les statuts sont officiellement publiés par les autorités, vous devez vous rendre au Guichet D'Entreprises pour finaliser votre inscription. Dans l’intervalle, il vous faudra demander un numéro de TVA.

    https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/creer-une-entreprise

    Étape 5

    Vous devez ensuite vous inscrire à la sécurité sociale des indépendants et à une mutuelle pour avoir accès à la couverture médicale.

    Chrétiennes : www.mc.be

    Libérales : http://www.lm.be

    Libres : www.mloz.be

    Neutres : https://www.mut226.be/

    Socialistes: www.mutsoc.be

    Étape 6

    Choisissez un organisme (secrétariat social), qui émettra vos fiches de paie.

    Plus d’informations sur  www.securex.eu/be

    Et voilà ! Vous pouvez maintenant candidater et accepter des postes en free-lance et profiter des avantages d’une carrière en indépendant.

    Pour des informations plus détaillées, veuillez consulter :

    https://www.belgium.be/fr/economie/entreprise/creation/independants

    https://www.jelancemaboite.be/fr/devenir-independant

  • Option 2 – Créer une société à responsabilité mixte

    Créer une société à responsabilité mixte (SCS-société en commandite simple).

    Bien que les étapes soient très semblables à celles de l’Option 1, les principales différences sont les suivantes :

    • Responsabilité illimitée pour le ou les administrateur(s) appelé(s) associé(s) commandité(s)
    • Responsabilité limitée pour le ou les associé(s) passif(s)
    • Pas de capital minimum
    • Pas d’acte notarié
    • Deux associés au minimum